Annie Oakley Scrapbook (Part 2 -- French, Italian, Spanish)

ReadAboutContentsVersionsHelp
9922 thumb

Page 1

Le Rappel.

May 25

Le colonel Cody- Buffalo Bill- a inau-guré samedi son vaste établissement situé près la porte des Ternes, par une représenta-tion très intéressante. Aprés le défilé complel de la troupe composee de Peaux-Rouges, d'Indiens, de Canadiens, de cow-boys, nous avons vu à tour l'attaque d'un convoi, la chasse aux buffles, la chasse aux chevaux sauvages, après laquelle chaque chasseur selle le cheval qu'il a pris et le monte, et ca n'est pas commoe du tout de monter ces chevaux, ils se défendent très énergiquement, même lorsque le cavalier, après une lute corps à corps avec la bête, est arrivé á se mettre en selle.

Nos complimens à miss Oakley, une jeune personne qui tire à la carabine comme feu Guillaume Tell.

Last edit 4 months ago by CYT Students
9923 thumb

Page 2

La Vie En Plein Air

La première représetaion de Buffalo Bill an présenté un intérêt paticulier pour les tireurs en général et les chas-securs en particulier. Ai liei d'un Carver isolé et d'un Ira Paine seul -- cassant des brisqe projetées en l'air ou enlevant des noisetes, sur la tête d'une jolie per-sonne, avec des balles de revolver -- nous avons eu trois sujets (dont une femme) montrat une rare adresse. La femme surtout mérite un tribut d'éloges, car elle surmonte, lorsqu'elle épaule son arme, des obstacles -- ou plutôt un obs-acle -- qu l'homme n'a pas à vaincre. Les antiques Amazones -- radicales en leurs moyens - n'hésitaient point, pour arriver à manier l'arc corretement, à se faire enlever le sein droit. Elles bra-vaient la douleur d'une opération et le dédain de leurs amoureux à seule fin d'envoyer leur fleche à destination.

Peu de Parisiennes consentiraient à un tel sacrifice, et j'affirme qu'il n'y en a pas dix sur cent qui consentiraient à « mettre dans le mille » à ce prix. Il s'en-suit que le nombre des chasseresses ha-biles est très restreint et que celles ad-mises dans nos casses masclines sont rarement les reines de la journèe. Son-gez que ces dames ne peuvent porter la crosse à l'épaule sans lui faire décrire un circuit. Pour peu que leurs charmes aient une certaine opulence, ce circuit devient un demi-cercle sérieux et, durant cet acte inévitable, les tireuses perdent une ou deux secondes qui permettent au gibier de gagner du champ. Et voyez la malice du sort! toutes les femmes qui aiment à guerroyer, contre les lièvres et les perdreaux ont des corsages plutôt millionaires. Les maigres constituent l'exception!

Pour en revenir à l'Américaine de la troupe de Buffalo Bill, j'attribue la maës-tria de ses coups à une gorge peu impor-tante. Mais qu'elle se marie, qu'il lui vienne un poupon et qu'elle s'avise de le vouloir nourrir, je la défie de mon-trer une paeille supériorité. Actuelle-ment, je le confesse, elle a une sûreté qui lui assurerait des coups doubles sur tous les animaux à poils et à plumes. Une invitée de ce ... calibre finirait par détruire jusqu'à la dernière alouette de France.

On m'a dit que ces tireurs hors ligne n'arrivaient point aux mêmes pro diges das nos luzernes et dans nos bois. Un de mes amis, qui a voulu en avoir le cœur et, a prié Ira Paine à venir « tra-vailler » ses lapins. Eh bien! le célèbre Yankee n'a pas dépassé la moyenne de nos guns connus. Il s'est même montré inférieur aux habitués de la pelouse de Madrid -- lesquels tuent facilement dix pigeons sur douze.

Last edit 4 months ago by CYT Students
9924 thumb

Page 3

ANNIE OAKLEY

MISS ANNIE OAKLEY est née à Wood-land, dans l'Etat d'Ohio. De bonne heure elle acquit une réputatio lo-cale; avec des armes perfectionnées, elle sut s'atirer l'attentaion plus loin-taine, et depuis plusieurs années, elle a tiré devant le public avec beaucoup de succés. Le grand chef indien Stit-tin-Bull, après l'avoir vue tirer, l'a admise dans la tribu des Sioux, en lui donnant le nom de Wanatyo Licilla (la petite tireuse au coup sûr).

Elle se voua d'abord au tir à la cara-bine et au pistolet et un jour, à Tiffin, elle tira une pièce de 10 cents qu'une personne de sa suite tenait entre le pouce et l'index, à une distance de 30 pieds. Au mois de février 1885, elle essaya le haut fait de tirer 5,000 balles en un seul jour, chargeant les fusils elle-même et en mit 4,772 dans la cible.

Une grande part du succès de miss Oakley devant le public peut être attri-bué au fait qu'elle est originale en tout ce qu'elle fait et qu'aucune personne de son sexe ne l'a égalée. De plus, et malgré sa petite taille, elle est une ca-valière remarquable et plus d'une fois a trouvé moyen de faire 50 milles en un jour.

Tranquille dans ses manières, sans prétention aucune et ne possédant pas cete présomption qui caractérisent or-dinairement les acteurs, Annie Oakley comme tireuse est plus qu'adroite -- son exécution est parfaitement mer-veilleuse -- à toutes les représenta-ions du Wild- West, elle est chaleu-eusement applaudie et c'est justice.

FRANCOIS HOFFMANN.

Last edit 4 months ago by CYT Students
9925 thumb

Page 4

Le Radical Masielle Dec 2nd 89

Buffalo Bill's - L' auguration des arenes de Buffalo Bill's, stallees comme nous l'avons dit sur lest, ains quise developpent derrier... [illegible]... Chateau des Fleurs, a eu lieu hier, a [illegible]... avec un immense succes, Six mill [illegible]... sonnes environ assistaient aux exercise [illegible]... la troupe du colonel Cody. On sait e [illegible]... ateret degagent ces exercises. Parmi les plus remarquables eitons la chasse aux bufles; l'attaque du convoi par les peanux-rouges ; les danses indiennes : le domptage de chevaux et rurtout les exercises de tir de Miss Annie Oakley et du colonel Cody lui-meme, tous deux d'une adresse merveilleuse. La recette de cette premiere journee depasse le chiffre de 20.000 francs. La deuxieme representations a eu lieu cette apres-midi. Il y avait egalement beaucoup de monde.

Last edit 3 months ago by CYT Students
9926 thumb

Page 5

MERCANTIL

Buffalo Bill's Wild. West

Ayer inauguró sus frunciones la famosa compañía Buffalo Bill's, en el hipódromo levantado ad-hoc en nuestro Ensanche.

La tarde era expléndida, y el circo estaba de bote en bote. No cabia más gente en las localidades pre-paradas. La concurrenci escojida, y la curiosidad en todos, mucha.

El espectáculo resulta nuevo, á veces grandioso y en todo caso, de un realismo agradable.

Los números en los que trabajan las numerosas huestes de Buffalo Bill's, son de gran efecto, habien-do Ilamado la atención, el desfile, ataque de un tren, los caballos bucking y los tiradores, etc.

Entre éstos, merece que consignemos la rara ha-bilidad, la destreza y la incomprensible seguridad de la señorita Annie O. Akley, á la que no se rəsis-te blanco alguno, derribando á balazos cuantos ob-jetos lanzan al aire.

También el jefe Buffalo Bill's, hizo blancos mara-villosos disparando á caballo y á galope sin que per-diera ni un tiro.

La gente salió satisfecha y entendemes que barán buena campañia los norte-americanos del Oeste.

Presentan caballos amaestrados de tal manera, que parece imposible un tal domino y una tal pre-cisión en todo.

Nuestros aplausos y nuestros plácemes.

Last edit 4 months ago by CYT Students
Records 1 – 5 of 16